Tribune de Juillet, la Maison des Femmes s’alarme…

Posted by

Tribune de Juillet, la Maison des Femmes s’alarme : STOP AUX ILLUSIONS !

Nous prenons aujourd’hui une décision grave. Nous fermons pour la première fois, l’accueil au public en juillet pour dénoncer. NOUS DÉNONÇONS CETTE RÉALITÉ DE TERRAIN, la perspective suicidaire d’une société en total déni, l’opportunisme des un.es et des autres, les effets d’annonces et la privation de DROITS HUMAINS FONDAMENTAUX !

La seule notion « d’accès aux droits des femmes » est une énorme arnaque et le fake de cette revendication cache le pouvoir systémique et structurel des patriarcats… Si l’argent n’a pas d’odeur, il a mondialement la couleur du sang des femmes, des petites filles, des jeunes et des vieilles.

La petite équipe que nous sommes, de professionnelles, féministes engagées, pionnières sur tant de sujets et bien évidement souvent gênantes mais utilisées est pourtant sans cesse sollicitée par vous toutes et tous, vos sœurs, vos mères, vos frères, les voisin·es, élu·es,  vos instits, médecins, sages-femmes, par la presse, la justice, la médecine, les scolaires, chercheur·es et autres demandeur·es pour qui la porte de la MdF TC est la première qu’ils/elles poussent, mais aussi trop souvent…la dernière !

Mais d’année en année, si nous perdons des moyens, cautions et force de frappe, c’est parce que vous êtes + de 82 % à nous adresser les femmes victimes de violences, face visible de la violence des hommes, des sociétés patriarcales, ancestrales et universelles. Merci à votre solidarité avec les femmes que quelques un·es accompagnent, mais que deviennent les autres ?

Lorsque se sont les professionnels.les, les services et les autorités en charge du sujet qui nous orientent les femmes et jeun’s, en fermant vite leur porte derrière elles, cela devient grave !

Alors que c’est nous, qui ne sommes ni travailleuses sociales, ni élu·es, ni observatoires de tout genre, qui devrions orienter les femmes en grande souffrance, aux parcours douloureux, handicapant et de plus en plus difficile à accompagner devant le nombre croissant de dysfonctionnements.

Pourquoi ? Parce que le niveau d’immobilisme de l’Etat, des autorités et des relais « pros » que sont la plupart des rouages des politiques publiques, nombres de collectivités et institutions sont autant de violences traduisant la volonté criante de ne rien faire !

« Débrouillez-vous, Bravo les filles, Vous êtes courageuses, Activer vos réseaux féministes, c’est plus efficace, Multiplier vos compétences et taisez-vous, …Il n’y a pas de moyens dédiés…, etc, etc… » ; Les rengaines sont assassines et prouvent le niveau d’amateurisme et de désinvolture sur le sujet. 

PAR NOTRE ABSENCE AUJOURD’HUI, NOUS DÉNONÇONS CETTE RÉALITÉ DE TERRAIN, la perspective suicidaire d’une société en total déni, l’opportunisme des un·es et des autres, les effets d’annonces et la privation de DROITS HUMAINS FONDAMENTAUX !

 

STOP à la montée des morales, des valeurs patriarcales et libérales,

STOP aux Marches SILENCIEUSES à chaque féminicide,

STOP à la désinformation et à la poudre de perlinpinpin !

STOP aux pratiques « mafieuses » de rétention de savoirs et de moyens,

STOP à la mise en concurrence des associations qui sont aujourd’hui les seules à prendre réellement en charge les sujets des violences faites aux filles et femmes et à se professionnaliser dans l’urgence, sans moyens,

STOP aux discours Egalité, angéliques et opportunistes, sans étape d’émancipation des femmes, sans Culture d’égalité et sans conscientisation des populations !

Toutes les filles et femmes subissent dans leur vie, leur histoire, leur quotidien des violences incroyables, mais 100 % ne sont pas protégées dans les faits, réellement et durablement.

CHUT, il est demandé de ne pas poser les questions de fond, celles qui fâchent : le travail gratuit des femmes, leurs dépendances économiques, culturelles, sexuelles, intellectuelles, leur santé, etc…

Leur choix, émancipation et autonomie sont-ils vraiment souhaités et souhaitables ?

 

La MDF TC, Montreuil, le 22 juin 2019

 

Si vous souhaitez soutenir notre association, cliquez ici pour faire un don !