Les violences faites aux femmes en chiffres

Posted by

On estime qu’en moyenne 219 000 femmes adultes sont victimes de violences physique et/ou sexuelles chaque année. L’auteur de ces violences est en général le mari, concubin, petit-ami ; ancien ou actuel ; cohabitant ou non.

Parmi les victimes de violences 3 femmes sur 4 déclarent que les violences qu’elles ont subies ont été répétés.

En marge des violences physiques ou sexuelles 8 femmes sur 10 déclarent avoir été soumises à des violences psychologiques ou des agressions verbales.

Seules 19% des femmes victimes de violences au sein du couple déposent plainte en gendarmerie ou en commissariat de police. En cause des personnels peu formés qui refusent certaines plaintes ou ne prennent pas aux sérieux les propos des victimes. Certaines victimes dépendent également économiquement de leur agresseur et ne peuvent donc pas le dénoncer (voir notre article sur la précarité des femmes).

Au cours de l’année 2017, 130 femmes ont été tués par leur partenaire ou ex partenaire intime (conjoint, concubin, pacsé, petit-ami, amant, relation épisodique). On sait que sur les 109 femmes tuées par leur conjoint officiel, au moins 51, soient 47%, étaient déjà victimes de violences de la part de ce compagnon.

On estime qu’environ 94 000 femmes adultes minimum sont victimes de viols ou de tentative de viol chaque année. Chaque jour en France 137 femmes sont victimes de viol.

Loin des stéréotypes, dans 91% des cas le viol est commis par une personne connue de la victime. Dans 47% des cas c’est le conjoint ou l’ex-conjoint qui est l’auteur des faits.

Seules 9% des victimes de viols ne connaissaient pas leur agresseur. Pour 44% des victimes l’auteur est connu mais n’a aucun lien affectif avec la victime. Enfin pour 47% des victimes l’auteur est le conjoint ou l’ex-conjoint.

Plus de la moitié des femmes handicapées sont victimes de violences contre 1/3 des femmes valides. 34% des femmes handicapées ont subi des violences physiques ou sexuelles de la part d’un partenaire contre 19% des femmes valides.

Seules 12% des victimes de viols portes plaintes. Leur plainte est parfois retirée. Les personnels de police ne se montrent parfois pas apte à prendre leur plainte correctement et les victimes on peur de ne pas être crues quand elle déposent plainte. La culture du viol empêche encore beaucoup de victimes de porter plainte.

Une violence moins connue que subissent également les femmes en France, est la mutilation sexuelle. En 2004, environ 53 000 femmes adultes ont été reconnues victimes de mutilations sexuelles. Neuf victimes sur 10 ont été excisées avant d’avoir atteint l’âge de 10 ans.

 

Pour plus d’informations veuillez consultez les sources suivantes : https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/les-chiffres-de-reference-sur-les.html, http://fdfa.fr/wp-content/uploads/2014/12/violences-contre-femmes-handicapees14.pdf

 

Si vous souhaitez soutenir notre association, cliquez ici pour faire un don !